+33 (0)1 69 33 05 50

Actualité et agenda de l'AFTI

open source

Les bienfaits de l’Open Source

Choisir entre des solutions propriétaires et des solutions open source ne devrait plus être un choix aussi cornélien. Au-delà des aspects militants qui ont fait sa force lors des premières années, l’open source a su aujourd’hui s’imposer dans des cadres nombreux et variés grâce aux riches possibilités qu’il apporte. Entreprises et particuliers en bénéficient à travers des biais multiples. Explorons ensemble ses avantages.

Atouts utilisateurs

Les avantages pour les utilisateurs sont nombreux. L’une des forces principales de l’open source, c’est qu’elle est gage d’une haute qualité. En effet, les communautés open source sont remplies de personnes engagées et passionnées par ce qu’elles font. Aussi, la qualité des livrables est contrôlée par un grand nombre d’individus expérimentés. Cette qualité évite également l’accumulation de la dette technique rendant les solutions open source facilement maintenables et très évolutives.

La sécurité et le faible coût sont deux autres volets tout aussi importants .
Le premier s’appuie sur la transparence, contrairement aux solutions propriétaires dont l’opacité est reine. Du fait de sa vaste communauté et d’une bonne communication, les problèmes sont détectés et corrigés rapidement.

Le second repose sur le fait qu’il existe un grand nombre de licences open source, certaines permettant d’utiliser, de modifier et de commercialiser le code tout à fait gratuitement. D’autres sont soumises à la gratuité dans un cadre uniquement personnel. Il existe beaucoup de variantes mais à majorité exploitables sans apport financier. Cette tendance à la gratuité permet une exploitation mondialisée et un accès même aux plus démunis.

Une question d’éthique

Pouvoir utiliser un code sans devoir fournir de contreparties est non seulement profitable pour ceux et celles n’ayant pas les moyens, mais cela est en plus bénéfique pour tout un chacun. C’est par exemple la volonté qu’affiche Publiccode pour les citoyens européens, avec sa proposition d’utiliser des licences libres au lieu de logiciels propriétaires, logiciels qui sont – rappelons-le – financés par nos impôts. Abraham Lincoln disait “la démocratie est le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple.”. Exiger cette application pour une licence libre et open source des logiciels du secteur public financés par les concitoyens serait la moindre des choses. Cela permettrait en effet d’avoir un partage du code sans durée dans le temps. Puisque le code est consultable par tous, la recherche et la correction de failles de sécurité en seraient grandement facilitées. Un code accessible par tous donne la capacité à chaque individu d’améliorer, de réparer et de remodeler celui-ci en fonction de ses usages et permet une réponse à des besoins spécifiques. Il suffirait qu’un logiciel fiable et pratique soit créé numériquement pour que nous puissions réutiliser celui-ci à l’échelle nationale puis internationale.
fix my street illustre bien ce cas de figure. C’est un site web qui donnait initialement la liberté aux concitoyens du Royaume-Uni de signaler, d’étudier et de débattre à propos de problèmes locaux comme les nids de poule. Aujourd’hui, ce service est utilisé partout dans le monde pour toute forme de problématique locale.

Si tous les logiciels étaient développés ainsi sans contrainte et non comme le sont souvent les logiciels propriétaires – fermés et restrictifs – alors cette ouverture aiderait à la création d’une société meilleure pour tous.

Dans ce même axe d’un avenir meilleur, la compostabilité d’un code source devient essentielle. Il s’agit de la réutilisation d’un code bien longtemps après son écriture première et pour des objectifs différents de ceux qui ont été les siens à la base. Cela se traduit par un code écrit proprement, documenté et commenté. Ces usages sont courants dans le monde du libre, ce qui participe à sa maintenabilité dans le temps et s’inscrit dans un cadre d’éco-conception du web.

Ce réemploi du code amène un volet particulièrement intéressant et qui vous concerne directement, celui de la pédagogie et de l’éducation.

Éducation partagée, libre et ouverte

En tant qu’ingénieur, un de vos objectifs de formation est de comprendre comment fonctionne un système et de l’améliorer. Quoi de mieux qu’un code open source pour explorer le fonctionnement d’un logiciel et avoir la liberté de pouvoir se l’approprier, le manipuler et en faire quelque chose d’utile ?
Le partage est l’une des raisons d’être du web. C’est grâce à celui-ci que vous trouverez une grande partie des réponses aux bugs que vous rencontrerez au cours de votre apprentissage, notamment avec le célèbre site StackOverflow. Si la solution n’y est pas, c’est qu’elle n’existe probablement pas et ce sera à vous de l’inventer. Vous pourrez aussi faire appel aux différentes communautés du libre. Elles se feront une joie de partager leur passion du code et de vous aider dans la recherche d’un remède à vos maux techniques.
C’est également autour de cette même valeur que les écoles dans le secteur du numérique orientent l’apprentissage de la recherche sur internet. Cela permet de trouver une information efficacement. Pour y avoir accès sans restriction, celle-ci se doit d’être ouverte et fiable. Le monde de l’open source et du libre s’accordent parfaitement avec ses fondamentaux.

Vous avez certainement déjà entendu une expression dire qu’il n’était pas nécessaire de réinventer la roue. Sans code ouvert, cela ne serait pas possible. D’ailleurs, sans code ouvert, internet ne serait pas cette grande place d’expression et de liberté qu’il est aujourd’hui. L’open source est avant tout une philosophie et une implication et il est enthousiasmant de voir la tendance des grandes entreprises à aller dans ce sens. Attention cependant à ne pas se laisser endormir par “l’openwashing” des grandes entreprises. Utiliser ne veut pas dire contribuer.
Sans entrer dans une posture d’affrontement, l’open source et les communautés qui le constituent sont une belle forme de représentation de l’intelligence collective avec un fonctionnement autogéré, laissant également la place à de nouvelles formes de gouvernances.

 

L’argumentaire qui stipule “lorsque le produit est gratuit, alors c’est vous le produit”, n’a pas cours ici. Utiliser des outils open source et concevoir des solutions de demain autour de cette philosophie est une union gagnante à tous les niveaux. Les bénéfices de l’open source sont pluriels. À vous de trouver l’approche unique et singulière qui emmènera vers de nouveaux horizons.