+33 (0)1 69 33 05 50

Actualité et agenda de l'AFTI

4 à 5 ans, c’est le temps nécessaire pour devenir ingénieur informatique

Avec la demande grandissante des secteurs du numérique, l’ingénieur informatique se positionne à la cinquième place des profils les plus recherchés par les entreprises selon le rapport 2019 de Pôle Emploi.

Pourtant, si les postes sont nombreux, les compétences techniques et les qualifications se multiplient pour y accéder.

Le monde de la Tech n’a jamais été aussi actif et il faut des profils capables de développer de nouveaux logiciels et applications, de concevoir les derniers systèmes d’exploitation et d’information, de gérer la sécurité des réseaux et autres. 

À la suite de sa formation, l’ingénieur informatique junior est immédiatement plébiscité sur le marché du travail. Une moyenne de 5 années d’études post BAC caractérise les divers cursus envisageables.

Selon les établissements et le niveau de départ des postulants, le temps passé à l’école peut varier. Pour former les futurs ingénieurs informatiques, l’école d’ingénierie informatique AFTI propose des programmes en alternance de qualité.

Des compétences qui sont acquises et mises en pratique dans un environnement professionnel pour une excellente employabilité une fois le diplôme en poche.

Du bac au bac +5 : de nombreuses opportunités

On compte environ la moitié des écoles d’ingénieurs qui recrutent leurs étudiants après le BAC. En plus d’un très bon dossier, elles peuvent demander d’effectuer différents tests d’aptitude et leurs lots d’entretien.

Au total, la formation est de 5 années et se divise généralement en deux cycles distincts. Une prépa de 2 ans, suivie d’un cursus de 3 ans. Cependant, la méthode classique n’est pas toujours adaptée à la méthode en alternance/apprentissage proposée par des écoles d’informatique privées. En plus de proposer des coûts financièrement bien plus abordables, elles permettent d’offrir une réelle expérience sur le terrain.

Deux types d’admissions existent. Les écoles d’ingénieurs, qui proposent un cursus après le BAC, n’imposent aucune épreuve écrite ou orale, mais une sélection sur dossier. D’autres établissements n’acceptent des postulants que par concours et après avoir effectué deux années d’école préparatoire. Ainsi, un concours passerelle permet d’intégrer diverses écoles à la suite d’un DUT ou d’une licence.

Il est également possible de construire sa carrière d’ingénieur informatique par l’acquisition de diplômes et de compétences variés.

Pour débuter, l’AFTI propose le cursus CICS / TSRIT (Concepteur Intégrateur de Cyber Sécurité en Réseaux et Système) à disposition des passionnés d’informatique, détenteurs d’un niveau BAC.

Avec l’importance grandissante du numérique et de l’informatique, le programme offre une première étape idéale. Cette formation de 12 mois en alternance permet d’obtenir un titre RNCP de niveau II au travers de nombreuses situations pratiques et concrètes.

À partir d’un BAC +2 ou BAC +3, de nombreuses spécialisations sont ensuite proposées en contrat d’apprentissage, de professionnalisation et en VAE (validation des acquis par l’expérience), d’une durée de 15 à 24 mois.

De la cybersécurité au développement de logiciels, en passant par l’ingénierie des réseaux et des systèmes d’informations, les différents cursus mènent à l’obtention d’un Master d’ingénierie informatique.

L’alternance : un atout incontournable

Dans le choix de recrutement d’une entreprise, l’expérience est une donnée primordiale. L’alternance représente un gain de temps pour les étudiants avec des formations plus courtes, mais également pour les employeurs avec du personnel rapidement opérationnel.

Elle combine habilement une formation théorique avec une application pratique des connaissances en entreprise. Des projets d’étude plus concrets qui, à travers l’apprentissage, assurent une chance accrue de trouver le poste désiré à la sortie de l’école.

À candidature identique, le profil avec le plus d’expérience sera toujours privilégié.

Les deux types de formations :

  • La formation classique : l’enseignement s’appuie en grande majorité sur l’acquisition de connaissances théoriques et techniques. L’aspect pratique s’effectue lors d’un stage de fin d’études. Les frais de scolarité peuvent s’avérer assez élevés.
  • La formation en alternance : il s’agit d’un parcours idéal pour préparer son futur métier. Ne se limitant pas à une formation théorique, l’alternance offre une réelle immersion dans le monde de l’entreprise. Le taux d’insertion après obtention du diplôme est très élevé, car les recruteurs sont rassurés par l’expérience accumulée. Le financement de la scolarité est pris en charge par l’entreprise.

Issus du monde de l’entreprise, les intervenants de l’AFTI dispensent un enseignement de qualité pour près de 350 étudiants par an. Des programmes de formation complets qui les accompagnent dans un apprentissage à l’école et sur le terrain.

  • Développement de connaissances générales et technologiques propres aux différentes branches de chaque cursus.
  • L’encadrement d’un maître d’apprentissage pour transmettre les ficelles de son métier en entreprise.
  • Un suivi sur l’ensemble de la formation pour parfaire l’évolution des connaissances.

Le maître d’apprentissage est essentiel pour l’intégration des étudiants au sein de l’entreprise.

Il est le garant de la bonne mise en application des compétences dans un environnement professionnel et joue un rôle dans l’évaluation finale écrite comme orale. Pour garantir le sérieux et l’efficacité de son programme, l’AFTI est partenaire des plus grandes entreprises du secteur numérique et de l’informatique.

Parmi plus de 5000 étudiants, tous ont trouvé un emploi dans les 3 mois à la suite de leur diplôme. 

Les débouchés après 5 années d’études

Qu’il s’agisse d’écoles généralistes ou de formations spécialisées comme celles de l’AFTI, près de 95 % des diplômés sont embauchés dans les 6 mois.

Dans une entreprise de services numériques ou au sein d’un service informatique, le salaire moyen débute à 30 000 € brut par an. Avec un peu plus d’expérience et du talent, les chiffres peuvent rapidement monter au-dessus de 70 000 €. Des prévisions qui dépendent également de la spécialité choisie. De même, l’obtention de plusieurs diplômes est un plus indéniable sur le CV.

Un ingénieur informatique compétent peut espérer grimper les échelons à travers des postes à responsabilités comme chef de projet ou directeur informatique.

Les divers cursus de l’AFTI offrent un parcours de qualité pour se préparer de façon optimale aux nombreux postes à pourvoir selon la spécialité qui vous intéresse.

  • Développeur Front-end  ou Back-end.
  • Développeur Mobile sur iOS et Androïd.
  • Ux/UI Designer d’interfaces.
  • Architecte/chef de projet logiciel.
  • Ingénieur en informatique industrielle.
  • Concepteur d’applications.
  • Analyste programmeur.
  • Ingénieur d’études et développement.
  • Administrateur réseaux, systèmes et sécurité.
  • Ingénieur cybersécurité.
  • Auditeur sécurité.
  • Expert(e) en Sofware Defined Network.
  • Architecte de Systèmes d’Information.
  • Expert(e) en virtualisation
  • Spécialiste datacenter…