+33 (0)1 69 33 05 50

Actualité et agenda de l'AFTI

[Formation] Architecte logiciels, comment bien se former

Informaticien d’expérience, l’Architecte Logiciels est un profil essentiel dans les grandes entreprises comme dans les nouvelles entreprises de la FrenchTech. Il est le garant du bon développement des logiciels, de leur suivi, et peut être à l’origine de leur création. Poste pivot, il ou elle doit être en mesure de gérer des projets sur le long terme, et de faire le lien entre les besoins des équipes opérationnelles et les équipes techniques.  

 

En quoi consiste le métier d’Architecte logiciels ?

Ingénieur informaticien, l’architecte logiciels a pour objectif de concevoir et de créer des logiciels. A l’heure où les développeurs web se multiplient pour, en particulier, créer de nouveaux sites Internet (site d’information, sites marchand, portail de communication des entrerpises), l’Architecte logiciels demeure celui qui est en mesure de créer un logiciel à partir d’un cahier des charges précis.

Essentiel dans les entreprises et les institutions pour répondre à leurs besoins en logiciels adaptés, l’Architecte logiciels est aussi un développeur à même de créer de nouveaux usages, à l’image de Slack par exemple, cette application web qui a changé le visage du conversationnel d’entreprise.

Il s’occupe bien souvent des besoins SI des entreprises, évoluant au gré des nouvelles technologies et des nouveaux modes de collaboration. Des entreprises comme Meetic ou e-TF1 font également appellent à ces Architectes logiciels afin de développer leurs solutions de services internes et externes. Les exemples applicatifs sont, bien sûr, multiples et transforment jour après jour le visage du numérique.

Comme tous les métiers liés à l’informatique, l’Architecte logiciels doit également avoir une brique importante de connaissances et cyber-sécurité dans ses bagages. En effet, comme tous développeur et afin d’assurer la pérennité du logiciel qu’il aura créé, il doit anticiper le plus possible les éventuelles failles et surtout être en mesure d’échanger avec les spécialistes de la sécurité informatique qui l’entourent. Gestionnaire de projet, il doit aussi être à l’écoute des équipes techniques, comme des équipes opérationnelles. L’anglais informatique est par ailleurs un indispensable pour tout bon Architecte logiciels.

 

En quoi consiste la formation Architecte logiciels ?

Afin d’accéder au titre d’architecte logiciels, il est nécessaire de passer au préalable par une formation d’Expert en Ingénierie et Développement de Logiciels, à l’image de la formation ETGL de l’AFTI.

Cette formation est ouverte aux étudiants détenteurs d’un diplôme Bac+3 informatique ou encore Bac+4 ou Bac+5 Scientifique, formation permettant d’apprendre ou d’approfondir les bases du métier, à commencer par les différents langages informatiques, à l’image de Java, JavaScript, C++, Linux, Ajax, SOA, LDAP, etc. L’algorithmie, la modélisation, la virtualisation, la programmation embarquée et la programmation mobile sont également au programme.

Étalée sur 24 mois, cette formation a lieu en alternance, en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation et permet aux élèves de s’inscrire, en plus de l’école, dans une mission en entreprise qui assure leur employabilité future et leur permet de gagner en expérience.

Kim-Ngoc Chau et Pierre LeCorre, actuellement en formation au sein de l’AFTI, en ETGL, ont d’ailleurs livré leur témoignage d’élèves de l’AFTI. Tandis que Kim-Ngoc travaille pour Thales Air Opérations, Pierre travaille chez Dassault Système en parallèle de sa formation. Rapidement intégrés au sein de l’entreprise, ils ont pu mettre à profit leur enseignement au sein de l’AFTI et participer au développement de projets de grands groupes en recherche de profils comme les leurs dans leurs structures. Et justement, la formation de l’AFTI repose également sur la gestion de projet en groupe au travers d’approches collaboratives. Via l’apprentissage d’une méthodologie agile, les élèves peuvent rapidement gagner en compétences et acquérir de la souplesse, de l’adaptabilité et accélérer leur employabilité.
Formation informatique - CFA AFTI

Architecte logiciels, un métier pivot

Dans la cadre de projets, le rôle de l’architecte logiciels consiste à rassembler les attentes des publics, puis de penser le logiciel et ses possibles face à ces attentes, pour ensuite être le garant de la bonne délivrabilité du logiciel et de son interopérabilité avec l’environnement existant.

Il travaille, pour cela, avec une équipe de développeurs logiciels. Il est celui qui doit garder la vision globale du développement logiciels, garder du recul, afin d’être en mesure d’anticiper et faire face aux éventuels écueils et obstacles. Pour parvenir à ce niveau d’expertise, en plus des études de développeur de logiciels, il faut également avoir acquis des expériences de développement de projets. La plupart des architectes logiciels ont généralement entre 5 et 10 ans d’expérience dans des métiers informatiques. la rémunération oscille souvent entre 45 et 60.000 euros par an.

Le métier d’Architecte logiciels demande d’être en mesure de comprendre les attentes métiers d’une entreprise, afin d’y répondre au mieux. Cela demande de la part de l’architecte logiciel, des capacités d’écoute, d’anticipation et d’analyse forte. D’autant qu’en fonction des entreprises, il peut être amené à travailler dans des domaines extrêmement variés.

 

Architecte logiciels, un métier d’avenir

A l’heure de la FrenchTech, de la transformation numérique, des algorithmes, de l’intelligence artificielle et des technologies associées, le métier d’Architecte logiciels est plus que jamais un métier d’avenir. Très convoités, les développeurs et architectes logiciels peuvent espérer des positions de choix dans les entreprises. En effet, les cabinets de recrutement briguent plus que jamais ces profils experts qui sont à même de faire évoluer les outils des entreprises, qu’ils soient informatiques ou industriels.

Les profils de développeur de logiciels sont de façon générale très demandés à l’heure actuelle. C’est ce qui leur permet des rémunérations attractives, d’adapter leur cadre de travail, en particulier avec la connexion à distance, saisir l’opportunité de bonus… qui font la différence et participent à la qualité de vie au travail. Les services RH ont tendance à vouloir fidéliser ces talents de l’informatique et n’hésitent pas à mettre les moyens pour qu’ils soient à l’aise au sein des entreprises.

En plus des qualités techniques, des qualités humaines sont également importantes pour le poste d’Architecte Logiciels. Le relationnel, l’empathie, la communication de façon plus globale sont des éléments importants. Les soft skills, ces savoir-être en entreprise, font aussi la différence entre un bon et un très bon Architecte logiciels.