Le monde de l’industrie ne cesse d’évoluer pour s’adapter aux enjeux technologiques grandissants. Aujourd’hui, plus que jamais, le numérique est au cœur des enjeux des entreprises pour assurer leur compétitivité. C’est dans ce contexte qu’en janvier 2020 l’AFTI a rejoint l’AFORP, leader de la formation aux métiers de l’industrie en Île-de-France, pour devenir la filière numérique d’excellence au sein d’un panel de formations étoffé et complémentaire.

+33 (0)1 69 33 05 50

Actualité et agenda de l'AFTI

“HACK THE HOME” – ENCORE UNE VICTOIRE

Dans la nuit du 20 au 21 novembre, l’AFTI a participé, à la 2ème édition du Hackathon organisé par Alcatel Lucent dans ses locaux.

Cette fois-ci le thème était : « HACK THE HOME »

L’équipe AFTI a terminé 1ère des écoles participantes, devant Polytech, Telecom Bretagne, Paris Tech et l’UPMC, et 3ème au classement général, derrière 2 équipes professionnelles : Orange CyberDéfence et Thales.

L’objectif de ce challenge : 15 scénarios pour hacker des matériels et box domotiques.

Durée du challenge : 24 heures.

Matériels mis à disposition de chaque équipe de 4 personnes :

  • razberry set (Razberry Pi2 B, Zwave ME, SD card, Wifi Dongle)
  • utilitaires Zwave (Fibaro Wall Plug, Fibaro Motion Sensor, Zipato Motion Sensor)
  • adaptateurs Wireless Z-stick V2, adaptateur Wifi, TP-link ARCHER C7, RTL-SDR keedox

Des 15 scénarios proposés, on citera particulièrement :

  • le recours à « une stress room » : une pièce mise sous alarme Zwave, avec détecteur de mouvement et d’ouverture de porte, dans laquelle les concurrents devaient pénétrer sans faire hurler la sirène !
  • la prise de contrôle de 3 ampoules Phillips Hue : pour lesquelles les candidats devaient reproduire un schéma lumineux bleu/blanc/rouge.

Pour l’équipe AFTI, un des grands moments de ce challenge restera, sans conteste, l’expérience de la « stress room ».

En effet, après quelques discussions pour déterminer leur stratégie d’attaque, ils ont décidé de développer un brouilleur Zwave !

L’objectif : interférer dans la communication entre le détecteur d’ouverture, le détecteur de mouvement et le contrôleur de l’alarme.

Toujours taquins, ils ont fait le choix de tenter de pénétrer la pièce à 03h00 du matin, au risque que l’alarme se déclenche et réveille ceux qui commençaient à se ramollir !

Finalement, le brouilleur a très bien fonctionné et ils ont réussi à pénétrer l’endroit sans que l’alarme ne se déclenche.

Cette expérience a permis aux fabricants présents de tester et aussi de faire progresser leurs matériels.