+33 (0)1 69 33 05 50

Actualité et agenda de l'AFTI

industrie spatiale

Le numérique a-t-il changé le visage de l’industrie spatiale ?

Pour de nombreux pays et organisations, l’exploration de l’espace et les innovations qui en découlent restent une priorité incontournable. Depuis plusieurs années, l’industrie spatiale est marquée par l’impact du numérique comme tout autre secteur. Une profonde évolution qui a mené le marché des produits et services spatiaux à une valeur de 250 milliards d’euros en 2019. Rien d’étonnant à ce que le secteur recherche activement des ingénieurs et techniciens de talent pour des métiers allant de la conception à la production et la maintenance. Avec des formations comme IRS – Master Ingénierie Réseaux et Systèmes ou ETGL – Expert en Ingénierie de Développement et logiciels, l’école supérieure du numérique AFTI prépare ses étudiants à relever les défis de leur future carrière.

 

Un domaine spatial en pleine mutation

Avec toujours en toile de fond des avancées pour la conquête spatiale, le secteur se divise en différentes activités. D’un côté, on retrouve les systèmes de lancement et de satellites, de l’autre, les services de télécommunication et tout le traitement des données satellitaires. Financés par les pouvoirs publics sur un très long terme, les différents programmes spatiaux ont été profondément changés par l’arrivée des nouvelles méthodes numériques. Or, les processus de développement ne sont pas les seuls à avoir évolué, c’est également le cas pour l’ensemble des services qui transitent par les satellites.

Avec l’appui des technologies numériques, les projets spatiaux tentent dorénavant de réduire drastiquement les coûts. À l’image de Space X aux États-Unis, une rude concurrence a fait son apparition dans la conception de fusées réutilisables. De l’intelligence artificielle à la réalité virtuelle, les ingénieurs ont alors recours à toutes les technologies pour tirer leur épingle du jeu. Ce nouveau modèle de développement profite aussi bien au fabricant qu’au client. Il mise ainsi sur le software alors que le hardware doit être produit en série pour être moins cher. Les besoins du client sont ainsi comblés au travers d’une application entièrement personnalisée.

 

Les services spatiaux et satellitaires

L’économie mondiale profite largement des innovations issues de la recherche et du développement dans le domaine spatial. Toutes les données collectées et analysées via les satellites sont le fruit du numérique. Il en découle des technologies indispensables pour l’environnement, la sécurité civile, les transports, l’information et bien d’autres. Déjà en 2017, le secteur spatial représentait un million de salariés dans le monde, dont 60 000 en Europe. Avec pas moins de 5 300 brevets rien que pour les technologies de navigation par satellite, les ingénieurs jouent un rôle essentiel. Ces innovations deviennent concrètes au travers des GPS, d’applications comme Google Maps ou des nouveaux dispositifs dans le médical.

           

Les métiers de l’ingénierie spatiale

Le domaine spatial requiert un certain nombre de compétences pour concevoir, contrôler et réparer des machines destinées à aller dans l’espace. On y retrouve les fusées, mais aussi des engins d’exploration, des satellites, des lanceurs, etc. Parmi des rôles variés, ils doivent notamment être capables de coordonner et effectuer une simulation informatique des vols d’essai.

L’industrie spatiale ne compte pas que des astronautes, mais des ingénieurs et techniciens aux fonctions variées comme la mécanique spatiale, l’orbitographie, l’imagerie spatiale, l’ingénierie de propulsion, l’intégration satellite… Si beaucoup d’entre eux restent derrière un écran, tous utilisent l’informatique et les outils numériques pour simuler leur travail avant toute mise en situation.

 

Les grandes possibilités offertes par les progrès du numérique continuent de stimuler l’industrie spatiale. Pour donner aux futurs ingénieurs les connaissances pour aborder une carrière dans le secteur, l’AFTI combine une formation théorique et pratique en alternance. De quoi gagner en compétences et en expérience dans des domaines comme le réseau, la virtualisation, la cybersécurité, le développement logiciel, le cloud computing, la modélisation et bien d’autres.