Comment devenir développeur d’applications ?

Très dynamique depuis le développement et l’avènement des smartphones, le monde des applications crée de nouvelles opportunités pour les techniciens du digital.

Découvrez en quoi consiste le métier de développeur d’applications et comment concilier à la fois des compétences techniques et des capacités créatives dans l’élaboration de nouvelles technologies.

Qu’est-ce qu’un développeur d’applications ?

Les développeurs d’applications élaborent et assurent le bon fonctionnement des applications qui sont créées à partir d’un cahier des charges précis.

Ce métier évolue en corrélation avec le boom technologique de ces dernières décennies et aujourd’hui, de nombreuses entreprises font appel aux compétences polyvalentes des développeurs d’applications (gestion des stocks, des ventes, de la paie, etc.).

En se basant sur de bonnes connaissances informatiques et mathématiques, ces nouveaux “artisans du monde digital” paramètrent et créent les algorithmes nécessaires dans la réalisation et le maintien du bon fonctionnement des applications (smartphones, tablettes, systèmes d’exploitation, etc.).

Ils choisissent les logiciels et les techniques spécifiques à la réalisation et codent les différents paramétrages dans l’élaboration des applications.

Le développeur d’application est donc un technicien polyvalent du digital. Il peut être en contact direct avec les clients, mais il répond aux exigences précises des cahiers des charges que ceux-ci ont définis avec l’équipe.

C’est un métier relativement récent très porteur en matière de création d’emplois.

Quelles formations pour devenir développeur d’application ?

Pour être développeur d’application, il faut (généralement) avoir en bagage un niveau bac + 2. Il est également possible de développer ces compétences jusqu’au bac + 5 (études en écoles d’ingénieurs, master en informatique…).

Ce métier étant relativement émergent, il existe peu de formations directement liées au développement d’applications.

Pour s’y orienter, il est possible de passer par :

  • BTS informatique :
    • SIO (Service informatique aux organisations)
    • SN (Systèmes numériques)
  • BUT informatique :
    • MMI (métiers du multimédia et de l’internet)
    • R&T (réseaux et télécommunications)
  • Licence pro métier de l’informatique (option : conception développement et test de logiciels
  • Master en informatique spécialité développement et applications mobiles
  • Diplôme d’école d’ingénieur avec spécialisation ingénierie logicielle
  • Bachelor informatique

En termes de compétences, il est important pour un développeur d’application d’être polyvalent, travailler rapidement, être particulièrement flexible aux exigences des clients.

Le développeur est souvent amené à travailler en équipe et doit rester en veille constante sur les dernières évolutions informatiques et technologiques afin de pouvoir adapter les outils et les méthodes à utiliser.

Comme pour de très nombreux métiers du digital, un bon niveau de compréhension de l’anglais est recommandé.

À ses débuts de carrière, un développeur d’application peut espérer toucher entre 2500 et 3400 euros brut par mois. Par la suite, la rémunération peut très rapidement évoluer en fonction des compétences et du type de clients.

Quelles spécialisations pour devenir développeur d’applications ?

Le travail du développeur d’application est polyvalent. Il va être amené à œuvrer sur toutes les plateformes qui peuvent héberger des applications (Android, App Store, Windows, etc.).

Métier d’avenir, les développeurs peuvent facilement trouver des emplois dans des entreprises innovantes ou des structures qui se lancent à la conquête du web. Ils peuvent également envisager de créer leur propre poste en freelance et rencontrer directement des partenaires, des collaborateurs ou des clients pour leur compte.

En général, les développeurs web fonctionnent en équipe, souvent avec un chef de projet et un graphiste. Cela vaut pour les postes dans des cabinets spécialisés, en entreprise ou même lorsqu’ils travaillent à leur compte. Dans ce cas de figure, le développeur est amené à décider lui-même du cahier des charges lors des commandes.

Le développeur d’application qui travaille dans une agence spécialisée dans le web répond à des besoins ciblés par des chefs de projets web qui ont des requêtes techniques particulières. Certains développeurs d’applications peuvent également décider de travailler pour des entreprises spécialisées en édition de logiciels.

Étant à la fois un pro du code et un créatif, les développeurs web sont des éléments importants dans les nouvelles organisations pluridisciplinaires du monde digital.

Pour plus d’informations sur les possibles spécialisations, n’hésitez pas à contacter les équipes Aforp.