Qu’est-ce qu’un informaticien

Le terme informaticien regroupe plusieurs professions qui peuvent être regroupées dans trois grands domaines : la conception et le développement informatique, la gestion de parcs matériels informatiques et réseaux, la conception et le développement de systèmes informatiques et électroniques. Passionné d’innovation technologique et numérique, l’informaticien peut être spécialisé ou polyvalent. C’est un profil qui aime résoudre des problèmes techniques et qui est quotidiennement confronté aux enjeux et aux problématiques de l’entreprise en termes de nouvelles technologies. 

En fonction de son environnement de travail, l’informaticien n’aura pas les mêmes missions. Généralement, il sera plus polyvalent s’il travaille dans une PME tandis qu’il aura tendance à se spécialiser dans une branche spécifique s’il exerce dans une plus grande entreprise. Son métier regroupe de nombreuses missions, parmi lesquelles la rédaction de cahiers de charges, le choix du matériel, la mise en place et l’administration d’un réseau ou encore la gestion de la sécurité informatique. Pour des projets software ou hardware, il analyse les besoins de ses collaborateurs ou clients et propose les solutions techniques les plus adaptées à la situation. 

Quel est le revenu moyen d’un informaticien

La rémunération d’un informaticien varie selon son niveau de qualification, son expérience ou encore le type et la taille de l’entreprise qui l’emploie. Dans le calcul de son salaire, sont aussi pris en compte sa spécialisation (sécurité, data, maintenance…) et l’étendue des missions et responsabilités qui lui sont confiées en fonction de son poste. 

En début de carrière, un informaticien percevra un salaire entre 1600 et 2200 euros bruts par mois. Avec un niveau bac+2, on se situera davantage aux alentours de 1600 euros bruts tandis que cette rémunération s’élève à 2000 euros bruts pour un débutant titulaire d’un bac+5. 

Avec l’expérience, un informaticien aguerri verra son salaire évoluera au fil de sa carrière. Les évolutions de salaire seront d’autant plus importantes s’il s’oriente vers la programmation ou la conception de projets informatiques plutôt que sur des problématiques matérielles. Un informaticien peut aussi exercer en tant qu’indépendant et accéder à des revenus supérieurs à ceux du salariat. 

Quelles formations pour devenir informaticien

Devenir informaticien : quels diplômes ?

Pour devenir informaticien, certaines bases techniques et scientifiques sont indispensables. Ces notions fondamentales peuvent être acquises dans le cadre d’un cursus en informatique. Pour intégrer une formation de ce type, on recommande généralement la filière généraliste scientifique au lycée. Le bac S n’est pourtant pas le sésame pour entreprendre des études d’informatique : cela est aussi possible après un bac STI ou un bac STG option informatique de gestion. 

Après l’obtention du bac, plusieurs pistes s’offrent à vous pour vous lancer dans des études d’informaticien : ces formations sont plus ou moins longues selon le métier visé et votre souhait de vous spécialiser dans un domaine particulier. Parmi les formations qui peuvent être suivies : 

  • Des courtes formations

Pour devenir informaticien, il existe deux BTS avec des options distinctes. Il convient de les choisir en fonction de la spécialisation souhaitée. On peut citer le BTS SIO (Services Informatiques aux Organisations) option Solutions d’Infrastructures, Systèmes et Réseaux (SISR) ou option Solutions logicielles et Applications (SLAM). Ou encore le BTS SN (Systèmes Numériques) option Informatique et Réseaux (IR). Après le BTS en alternance à l’aforp il est possible de poursuivre vers un an de bachelor puis un master.

  • Une école d’ingénieurs
    Les informaticiens diplômés d’une école d’ingénieurs sont particulièrement courtisés par les entreprises. Certaines de ces écoles sont accessibles après le bac, mais elles peuvent aussi être envisagées comme une poursuite d’études après un BTS du domaine ou une classe préparatoire scientifique ou informatique. 
  • Un master pro à l’université ou en centre de formation d’apprentis
    L’université vous permet aussi de poursuivre des études dans le domaine informatique et propose aux aspirants experts en informatique une large palette de masters et titres pro. Le groupe aforp propose plusieurs Master en apprentissage en partenariat avec Sorbonne université et Paris Saclay.

Devenir informaticien : quelle spécialisation?

Le domaine de l’informatique englobe plusieurs branches qui correspondent à des métiers différents. A partir d’un certain niveau d’études supérieures, vous pourrez choisir une spécialisation : réseaux et systèmes, sciences des données, sécurité, maintenance informatique, systèmes embarqués, développement, IA… 

Pour faire le bon choix et vous projeter dans les missions spécifiques de chaque métier, il est important de vous renseigner en amont sur ces spécialités. Par exemple, un ingénieur systèmes et réseaux se concentrera sur le développement des techniques de communication tandis qu’un ingénieur en informatique de gestion sera le maître d’œuvre du système informatique global. La sécurité va quant à elle concerner la mise en place de solutions de sécurisation des données. 

Pratique et veille technologique sont de mise

Si les formations sont importantes pour acquérir les connaissances de base, les diplômes ne suffisent pas pour devenir un véritable expert en informatique. Pour consolider vos connaissances techniques et votre maîtrise des langages informatiques, vous devrez miser sur la pratique et sur l’auto-formation. Parce qu’il est confronté à des technologies qui évoluent sans cesse, l’informaticien doit actualiser son savoir et acquérir de nouvelles compétences pour rester à la pointe. 

Afin que ses compétences ne deviennent pas obsolètes, il est primordial que l’informaticien reste en veille sur son domaine en lisant des revues ou des blogs spécialisés, par exemple. La curiosité est de mise : vous pouvez apprendre par le biais de tutoriels, MOOC, de forums mais aussi en développant vos propres projets – qui serviront de réalisations. 

Comment se former au métier d’informaticien à distance ?

Pour vous reconvertir, acquérir une nouvelle compétence ou consolider vos acquis, vous voulez vous former à l’informatique à distance ? En fonction du domaine de compétences visé, il existe différentes façons de développer vos connaissances. L’avantage de ces formations en ligne, c’est que vous aurez la liberté d’apprendre de chez vous et à votre rythme tout en préparant un diplôme reconnu par l’État dans le domaine de l’informatique. Bénéficiez d’un enseignement de qualité et d’un accompagnement personnalisé tout en gérant votre emploi du temps.

Parmi les formations diplômantes et qualifiantes que vous pouvez suivre à distance pour devenir informaticien : une licence d’informatique à l’université, un diplôme d’école d’ingénieur ou encore un titre professionnel. 

Si vous êtes déjà en poste et qu’il s’agit d’une reconversion ou d’une montée en compétences, vous pouvez mobiliser votre CPF pour financer tout ou partie de votre formation à distance pour devenir informaticien.