Il existe deux types de contrats d’alternance : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation

Contrat d’apprentissage – 400h minimum de formation par an

Le contrat d’apprentissage est ouvert aux jeunes de 16 à 30 ans, il a pour objectif de se former à un diplôme (CAP, Bac, BTS, Licence, Master) en alternance.
Il s’agit d’un CDD de 6 à 36 mois ou CDI via la Pro-A sous conditions.
L’apprenti est salarié d’une entreprise il perçoit un salaire qui varie entre 27 et 100% du Smic en fonction de son âge et de la formation suivie.
La formation est gratuite pour l’apprenti.

Contrat de professionnalisation – 150h minimum de formation par an.

Le contrat de professionnalisation est ouvert aux jeunes de 16 à 25 ou aux demandeurs d’emploi de plus de 26 ans. Il a pour objectif une qualification professionnelle réalisée en alternance.
Le salarié est en CDD de 6 à 36 mois sous conditions ou CDI de 6 à 24 mois.

L’alternant est salarié d’une entreprise, il perçoit un salaire qui varie entre 55 et 100% du Smic en fonction de son âge et de son niveau d’étude. Il n’y a aucun coût de formation pour l’alternant.

Les aides au financement

Contrat d’apprentissage : une aide unique à l’embauche est versée pour les entreprises de moins de 250 salariés, pour les apprentis de Cap ou Bac pro. Une aide de 500€ au financement du permis de conduire est également versée aux apprentis.
Contrat de professionnalisation : pour l’embauche d’un demandeur d’emploi de 26 ans et plus, une aide forfaitaire de 2 000€ maximum est versée par Pôle emploi (sous condition).

Les aides exceptionnelles au financement (jusqu’au 30 décembre 2021)

  • 5 000 € pour les apprentis mineurs 
  • 8 000 € pour les apprentis majeurs

Cette aide s’applique pour tous les apprentis préparant un diplôme de niveau master (niveau 7) ou inférieur dont le contrat est conclu avant fin décembre 2021.
→ À noter :
Avec cette aide, le salaire des apprentis de moins de 21 ans embauchés en apprentissage est intégralement financé. Au-delà de 21 ans et jusqu’à 25 ans révolus, le reste à charge pour vous est d’environ 150 € par mois.
Pour quelles entreprises ?
l’ensemble des entreprises peuvent bénéficier de cette aide, sous conditions pour les entreprises de plus de 250 salariés.
→ À noter : cette aide exceptionnelle se substitue à l’aide unique, dont bénéficient les entreprises de moins de 250 salariés embauchant un apprenti de niveau CAP à Bac (Bac +2 pour l’Outre-mer) dont le plafond est fixé à 4 125 €, pour la première année de contrat. L’aide unique reprend ensuite pour les années suivantes du contrat.