Avec les colossaux investissements pour sa création, le métaverse est en passe de devenir réalité d’ici quelques années. Monde virtuel sans limites, il se profile comme un prolongement du réel dans lequel nous pouvons nous balader, faire du shopping ou du tourisme et bien sûr travailler. En attendant, les géants de la tech mobilisent le savoir-faire de nombreux experts informatiques pour lui donner vie. Entre les besoins d’ingénieurs pour développer le métavers et ses futurs métiers, l’Afti Numérique vous propose des formations en alternance pour acquérir les compétences nécessaires. Parmi de nombreux cursus, on retrouve :

Qu’est-ce qu’est le métaverse ?

Il n’y a pas un seul et unique métaverse. Bien au contraire, les entreprises spécialisées dans la tech ou le jeu vidéo sont nombreuses à se lancer dans la création de leur propre monde virtuel. Avec en prévision le débit toujours plus rapide de la 5G, les technologies liées à la réalité virtuelle et augmentée se développent de façon exponentielle. Au fil du temps les expériences sont de plus en plus immersives et les premiers contours du métaverse se dessinent. Il en existe déjà plusieurs à l’exemple de Decentraland ou The Sandbox. Et plus encore sont en cours de développement.

Véritable monde parallèle, un métavers offre la possibilité de réaliser des choses et des décors fantastiques. Il permet également des activités du monde réel comme le tourisme, faire des achats dans une boutique, assister à un spectacle et même aller à l’école. Dans le secteur de l’entreprise, le métaverse affiche un large potentiel pour organiser des réunions, participer à un salon professionnel ou à des formations… Les magasins virtuels vont pouvoir mettre en valeur leurs produits, qu’ils soient pour le monde réel ou virtuel. Même les services publics pourront installer leurs infrastructures afin de répondre aux besoins de tous.

Si les métaverses constituent des lieux de vie et de partage attractifs pour nos avatars virtuels, ils se profilent comme des plateformes prometteuses de marketing et de consommation.

Progrès technologique et réponse au contexte de pandémie

Devant l’impact de la crise sanitaire et un télétravail de plus en plus présent, les métaverses pourraient bien offrir des solutions pérennes au contexte actuel. Cette technologie est une suite logique de l’association de la réalité virtuelle, la réalité augmentée, la blockchain et des solutions cloud. Elle va permettre de favoriser la continuité digitale des entreprises. Qu’il s’agisse de produits ou services, toutes les informations seront disponibles à tout moment sur le métaverse. La blockchain servirait notamment à tracer et authentifier les quantités de données nécessaires à l’image des modélisations de produits ou de bâtiments. Le métaverse a également pour objectif d’améliorer une collaboration à distance pour la réalisation de tous types de projets. Une vision prometteuse qui selon une étude de Bloomberg Intelligence devrait représenter un marché de 688 milliards d’euros d’ici 2024.

Facebook embauche pour son métaverse

Avec un changement de nom qui devient Meta, le Facebook de Mark Zuckerberg mise sur l’avenir du métaverse. Bien avancé sur son projet, il compte multiplier par 2 les effectifs avec la création de 10  000 emplois en Europe sur 5 ans. Le géant américain compte recruter des ingénieurs hautement spécialisés pour mener à bien son projet à travers le monde. Développeurs, responsables produits, chercheurs et autres profils sont recherchés pour mettre sur pied ce monde virtuel.

On ne peut qu’imaginer les futurs métiers auxquels il donnera naissance à l’avenir. Nul doute que l’informatique, la data et la réalité virtuelle seront au cœur des compétences nécessaires. Le métaverse verra l’émergence d’emplois que l’on ne peut qu’imaginer comme l’architecte de construct 3D, le styliste designer virtuel, des guides touristiques d’un nouveau genre et bien d’autres…