Quelles sont les missions d’un programmeur ?

Expert du codage informatique, le programmeur informatique s’appuie sur un socle solide de compétences techniques et sur la maîtrise de plusieurs langages informatiques. À partir d’un cahier des charges, il est capable de traduire des besoins et de convertir des idées en des instructions claires pouvant être lues et exécutées par un ordinateur. Ce code peut servir à créer des logiciels ou des applications, par exemple. 

Les compétences du programmeur ont trait à la mise au point et à l’amélioration des programmes informatiques, ou encore à l’adaptation des standards aux spécificités de ses clients – qu’il s’agisse de son entreprise ou des clients finaux de celles-ci. Avant chaque exécution, il définit les besoins des utilisateurs, les contraintes et les enjeux, dans le but de répondre à la demande. Il prend connaissance du cahier des charges ou participe à son élaboration : une étape cruciale puisqu’elle définit le système informatique à concevoir en réponse aux besoins. 

Collecter des données, se documenter, faire de la veille font partie des autres tâches qui rythment les journées du programmeur, dont la mission n’est pas seulement confinée à la seule programmation. Au-delà de la conception technique, ce professionnel réalise les tests utilisateurs, assure le maintien du produit, conçoit des notices d’utilisation, etc. 

Programmeur et développeur web : quelles différences ?

Parmi les métiers de l’informatique, les métiers de programmeur et développeur web sont très sollicités et parfois confondus à tort. En effet, ces termes sont souvent utilisés de façon interchangeable et créent la confusion entre deux métiers distincts. Programmeur et développeur informatique n’interviennent pas sur les mêmes tâches et ne rencontrent pas les mêmes enjeux ! 

Quelles sont les missions d’un développeur web ?

Programmeur informatique et développeur possèdent tous deux des aptitudes techniques solides et des connaissances de certains langages informatiques. Si un développeur est donc à la base un programmeur, il intervient toutefois sur un éventail plus large de tâches et de responsabilités en lien avec les projets sur lesquels il travaille. 

Le développeur web va s’intéresser au développement d’un projet informatique (logiciel, site internet, application…) et à la résolution des problèmes. Conception de logiciel, design, écriture de spécifications techniques, tests, mise en place, maintenance ou encore analyse des performances comptent parmi les nombreuses missions qui peuvent lui être attribuées. 

Programmeur et développeur, deux métiers complémentaires

Parce qu’il intervient à plusieurs niveaux d’un projet informatique, le développeur est amené à interagir avec différents interlocuteurs internes ou externes, ce qui n’est pas le cas du programmeur. Les qualités relationnelles et les aptitudes en communication seront davantage sollicitées pour un développeur web. 

Que faut-il retenir ? Le programmeur se charge d’écrire du code propre et sans erreur pour créer des programmes fonctionnels. Tandis que le développeur, même s’il sait aussi coder, intervient de façon plus globale sur l’élaboration d’une solution informatique et à la résolution des problèmes. En réalité, ces deux métiers sont complémentaires. Souvent, programmeurs et développeurs travaillent en équipe. 

Quelles compétences et qualités sont nécessaires pour être programmeur ?

La logique est l’une des fondations des métiers de l’informatique. S’il n’a pas besoin d’être un excellent mathématicien, un programmeur informatique doit détenir certaines connaissances en mathématiques. Une formation scientifique ou un parcours dans le domaine de l’informatique sont de rigueur, pour justifier des bases nécessaires pour comprendre les différents algorithmes sur lesquels travaille un programmeur. Parmi les qualités d’un bon programmeur, l’esprit d’analyse est incontournable. 

Contrairement à un développeur informatique, le programmeur est dédié à l’écriture de logiciels plus qu’à la gestion de projet. On attendra du programmeur, moins souvent amené à intervenir avec les interlocuteurs en lien avec le projet, des aptitudes communicationnelles moins développées. En revanche, il doit être capable de travailler en équipe, de s’organiser pour réaliser les tâches que lui attribue le chef d’équipe, et de faire preuve d’autonomie. 

Comment devient-on programmeur ?

S’il est possible de développer des compétences de programmeur informatique en autodidacte, l’obtention d’un diplôme de niveau bac+2 s’impose comme un indispensable pour trouver un premier poste dans le domaine. Pour certains postes, les recruteurs privilégient les profils de niveau bac+5. Alors, quelle formation suivre pour devenir programmeur ?

Faut-il un bac S pour devenir programmeur ?

Pour acquérir des compétences de programmeur informatique, le mieux reste d’intégrer un cursus dans le domaine de l’informatique. Pour cela, la filière généraliste scientifique est à privilégier. Pour préparer une poursuite d’études pour devenir programmeur informatique, on peut aussi choisir une option informatique au bac.

Le bac S n’est toutefois pas la seule voie possible : vous pouvez intégrer une formation de programmation après un bac STI (options génie électronique ou génie électrotechnique) ou un bac STG option informatique de gestion ou un bac professionnel systèmes numériques. Dans ce cas, il sera plus aisé de passer par une formation à bac+2 comme un BTS puis un bachelor, avant de potentiellement rejoindre une école d’ingénieur.

Programmeur : quelles études ?

Pour acquérir des compétences de programmeur informatique ou de développeur web, plusieurs choix d’études après le bac s’offrent à vous. Ce peut être des formations sont courtes (BTS, licence) ou des longues études en cinq ans, qui permettent d’obtenir un diplôme d’ingénieur : 

Le BTS SIO – SLAM

S’il n’existe pas de BTS programmation informatique en tant que tel, le BTS SIO (Services Informatiques aux Organisations) option SLAM (Solutions logicielles et Applications) est adapté pour les étudiants qui veulent se former aux bases de la conception et du développement de logiciels. Cette formation professionnalisante peut se faire en apprentissage avec l’Afti numérique, un bachelor développement est proposé après le BTS. 

Les écoles d’ingénieurs

Certaines sont accessibles après le bac mais elles peuvent aussi être envisagées comme une poursuite d’études après un BTS du domaine ou une classe préparatoire scientifique ou informatique. Un diplôme d’ingénieur a particulièrement de crédit auprès des recruteurs. 

Les masters en informatique

Il existe aussi des masters pro ou titre niveau 7 qui offrent des débouchés intéressants. L’Afti numérique propose un titre pro ingénieur en développement logiciel qui est particulièrement courtisé par les entreprises.