En quoi consiste le métier d’administrateur systèmes ?

Quelles sont les missions de l’administrateur systèmes ?

Dans un contexte de développement des communications et de l’informatique, l’administrateur systèmes et réseaux a acquis un rôle majeur dans les organisations. Technophile et polyvalent, ce technicien gère partiellement ou totalement le système informatique d’une entreprise ou d’une institution : matériel, réseaux, serveurs, applications… Il est responsable de son bon fonctionnement, de sa sécurité et de son évolution. 

Installation de logiciels, mise à jour de systèmes, paramétrage des routeurs Wi-Fi font partie des missions de l’administrateur systèmes et réseaux, qui assure l’exploitation de l’ensemble des moyens informatiques d’une société. Souvent, il travaille avec un responsable informatique et soutient le fonctionnement du système informatique général. Ses missions peuvent s’étendre à la gestion de la téléphonie et peuvent supposer des astreintes afin de garantir le bon fonctionnement des services 24h/24 et 7j/7. 

N’importe quelle entreprise ou collectivité qui dispose d’un système informatique un minimum développé nécessite les compétences d’un administrateur systèmes et réseaux. Ce professionnel peut donc exercer dans une structure publique, une entreprise privée ou une société de services informatiques aux entreprises. Avec l’expérience, il pourra aussi choisir de se lancer à son compte et intervenir en tant que prestataire extérieur. 

Comment devenir administrateur systèmes ?

Pour devenir administrateur systèmes et réseaux, plusieurs cursus courts ou longs sont envisageables. Il est possible d’accéder à ce métier après un diplôme de niveau bac+2 comme un BTS ou un DUT suivi d’une licence bac+3 ou d’un bachelor. On peut citer parmi ces formations : le BTS Systèmes numériques option informatique et réseaux, le DUT Réseaux et télécommunications, la licence pro Métiers de l’Informatique – systèmes d’information et gestion des bases de données, la licence pro Métiers de l’Informatique – administration et sécurité des systèmes et des réseaux ou le bachelor systèmes, réseaux et cybersécurité proposé par l’Afti numérique. 

Les expériences en milieu professionnel comme les stages ont de l’importance pour accéder à un premier poste en tant qu’administrateur systèmes. La voie de l’alternance reste à privilégier en ce qu’elle permet d’appliquer les enseignements reçus et de confronter les étudiants aux réalités du terrain. 

S’il est possible, avec un peu d’expérience, de devenir administrateur systèmes avec un bac+2, une poursuite d’études est conseillée. Les titulaires d’un bac+5 ont en effet plus de chances de se voir confier des projets complexes, des responsabilités, et d’évoluer plus rapidement dans leur carrière. 

Quelles sont les compétences et qualités d’un administrateur systèmes ?

De solides connaissances techniques

Expert technique, l’administrateur systèmes est un profil polyvalent et capable de s’adapter. Même s’il ne code pas, il doit connaître les langages informatiques et comprendre le vocabulaire technique utilisé par les techniciens spécialistes. Pour exercer ses missions, il s’appuie sur une expertise en matériel informatique, solutions réseaux, codage et programmation. Il démontre une excellente maîtrise de différents réseaux et systèmes (Windows, Linux, Unix…) dont il assure la sécurité en procédant au paramétrage des pare-feu et des contrôles d’accès. En fonction de ses attributions, il peut aussi intervenir sur les systèmes de stockage (NAS, SAN…) ou la téléphonie. 

De plus en plus incontournable et requise dans certains domaines de pointe, la maîtrise de la langue anglaise s’ajoute à ces compétences. Un bon programmeur informatique, c’est aussi un profil curieux des technologies et soucieux de se former pour rester à la pointe et ne pas se laisser dépasser. 

Les qualités de l’administrateur systèmes

Au-delà des compétences techniques, certaines qualités comme l’organisation, la rigueur ou l’esprit d’analyse sont les bienvenues pour exercer comme administrateur systèmes. La résistance au stress et la réactivité sont aussi de mise dans certaines situations d’urgence qui peuvent nécessiter une intervention rapide en gardant la tête froide. La connaissance des normes et procédures de sécurité ainsi que la capacité à s’auto-former sont d’autres qualités importantes. 

Parce qu’il travaille étroitement avec le service informatique et qu’il assiste ses collègues ou clients dans des opérations de support et de maintenance, l’administrateur réseaux doit démontrer certaines qualités relationnelles et pédagogiques. Le sens de l’écoute sera apprécié dans les échanges avec les interlocuteurs concernés par le système informatique. 

Quel est le revenu d’un administrateur système ?

Le salaire d’un administrateur systèmes et réseaux varie selon son niveau de qualification, son expérience ou encore la taille de l’entreprise qui l’emploie. Il n’existe pas de grilles de salaire pour prévoir sa rémunération, mais des tendances se dégagent. 

En début de carrière, un administrateur réseaux et systèmes peut prétendre à un salaire entre 24 et 30 K € par an. Après plusieurs années, ce salaire pourra dépasser les 40 K € par an. En France, le salaire médian pour ce poste se situe aux alentours de 35 000 euros bruts par an. 

La taille de l’entreprise qui propose le poste est un facteur déterminant dans la rémunération. Plus celle-ci est grande, plus il sera possible pour l’administrateur réseaux et systèmes de prétendre à des primes annuelles ou exceptionnelles qui pourront augmenter sa rémunération. 

Lorsqu’il a de l’expérience, l’administrateur réseaux peut aussi faire le choix de travailler à son compte et dégager des revenus supérieurs à ceux du salariat. 

Quelles sont les perspectives d’évolution de carrière ?

En s’appuyant sur son expérience, l’administrateur systèmes peut évoluer vers un poste de directeur de service informatique, directeur technique ou responsable de datacenter. Tout dépend des possibilités de mobilité au sein de son entreprise et de la façon dont il souhaite voir évoluer ses missions. Pour progresser dans sa carrière, plusieurs pistes s’offrent à lui : 

  • Il peut s’orienter vers une petite ou moyenne structure où il pourra occuper la fonction de responsable informatique et accéder à des missions plus variées. 
  • Il peut faire le choix de se spécialiser dans un domaine spécifique, comme la sécurité des réseaux. Il accèdera alors à une fonction plus ciblée. Pour un profil aguerri, des postes d’architecte réseau ou de responsable télécom peuvent aussi être envisagés. 
  • Il peut se lancer à son compte et travailler en tant qu’externe pour des TPE / PME. Cette orientation nécessitera toutefois de développer des compétences en gestion administrative, comptable, financière ou d’assurer des fonctions commerciales.